Service communication

Le 01/09/2016
à 16h11

Un agent du patrimoine naturel

Avec son chapeau vissé sur la tête, son sac à dos et ses chaussures de randonnées, c’est un employé municipal qui surprend !

Passionné par son métier, Gregory Eynard est intarrissable dès qu’il s’agit d’évoquer les sentiers de la commune. Recruté en 2000 en tant qu’agent de “valorisation des activités de pleine nature”, ses premières missions ont été de veiller à la création, rénovation et mise en conformité des itinéraires. Depuis, s’il a un rôle très important de surveillance et d’entretien des circuits pédestres et du sentier du littoral, il est également chargé du suivi des autorisations de passage (sur les propriétés privées, celles de l’oNF...), de la mise en sécurité par des fermetures ou des travaux d’urgence sur certains tronçons, de la gestion des budgets mais aussi de s’assurer que la signalétique soit optimale sur l’ensemble des sentiers.

Un travail de fourmi qui permet, tout au long de l’année, aux promeneurs d’emprunter les chemins borméens en toute quiétude.

Le développement et la valorisation des activités de pleine nature dépendent essentiellement de la volonté de la municipalité
Gregory

"Pour proposer une offre de randonnées de qualité et sécurisées, il faut non seulement des moyens humains mais aussi financiers. Chaque année, c’est un budget de 15 000 euros qui est alloué au seul entretien du sentier du littoral et des investissements réguliers sont faits pour le balisage et la signalétique de l’ensemble des sentiers.”

Recherches de subventions, partenariat avec les différentes administrations, soutien technique aux manifestations de pleine nature (recherches foncières, conventions...) mais aussi conception de la Visio-Carte (voir par ailleurs) en collaboration avec l’office de tourisme, un aspect bureaucratique de son travail qui ne le coupe pas pour autant du terrain. Pas une semaine sans qu’il ne quitte son bureau pour garder un œil sur ces sentiers qu’il pourrait arpenter les yeux fermés.

Mais au fil des ans, Gregory a aussi fait de la transmission l’une de ses priorités. De mai à septembre, il guide ainsi les visiteurs, une fois par semaine, sur le sentier du littoral. Il intervient auprès des enfants du jardin des mers en été et ceux des écoles durant l’année, sur le temps des NAP. Sensibilisation à la signalétique, lecture de cartes mais aussi découverte des senteurs du maquis... autant de savoir qu’il se plaît à

Transmettre aux petits comme aux grands. Avec une telle passion communicative, à n’en pas douter, il devrait susciter de nouvelles vocations !