Vous êtes ici

Prévention des incendies

Les feux de forêt

Avec quinze millions d'hectares de forêts, soit un peu plus du quart du territoire national, la France se place au troisième rang des pays les plus boisés de l'Union Européenne. Cette richesse naturelle rend le territoire plus vulnérable aux incendies. En région PACA, la forêt progresse de 1% par an en raison de la déprise agricole et de la diminution ou de l’abandon de l’utilisation des ressources forestières.

Cette vulnérabilité n'est ainsi pas identique pour toutes les zones forestières et subforestières du territoire. Les quatre millions d'hectares de maquis et garrigue de la région méditerranéenne et de la Corse, ainsi que le million d'hectares de forêts de pins dans les Landes sont tout particulièrement concernés.

Si les incendies de forêt sont beaucoup moins meurtriers que la plupart des catastrophes naturelles, ils sont toutefois très coûteux, tant au niveau des moyens matériels et humains qu’en terme de conséquences environnementales et économiques.

Face à ce constat, l'État mène une politique de prévention active, dont la priorité est l'information du public et des usagers de la forêt.

Plus d'informations sur le site prévention incendie 

 

Le débroussaillement

Quand un feu de forêt se propage et menace une habitation, le débroussaillement permet :

  • De mieux assurer sa propre sécurité, celle de sa famille et de ses biens

En enlevant une quantité importante de « nourriture » du feu, il diminue la combustibilité de la zone (potentialité à bruler tant qu’il y a de la matière) et contribue ainsi à affaiblir la dynamique de propagation (chaleur et puissance du feu). Un débroussaillement bien fait, autour de la maison rendra donc cette dernière moins vulnérable et en fera un refuge plus sûr, en attendant les secours.

  • D’améliorer la sécurité des secours.

Le débroussaillement aux abords de la maison et des chemins d’accès est nécessaire puisqu’il facilite l’accès et l’arrivée des secours. En effet, sachant que le gabarit nécessaire au passage des plus gros camions est de 4m de hauteur et 3.5m de largeur, un chemin d’accès mal débroussaillé ralentira l’arrivée des secours avec les risques que cela entraîne.

  • D’améliorer la sécurité des massifs

En évitant aux secours de se concentrer autour des habitations et leur permettre ainsi de mieux protéger la forêt. Le débroussaillement par le rôle d’auto protection qu’il joue, ne nécessite pas d’intervention forte des secours qui peuvent alors intervenir plus intensément dans les massifs forestiers. En conséquence, en débroussaillant, on protège aussi son patrimoine forestier.

  • D’éviter les départs de feux (8 départs de feux sur 10 sont dus à une imprudence)

La majorité des départs de feux sont dus à des imprudences. Ils ont lieu le plus souvent à proximité des voieries ou des habitations. Or, un feu qui a une masse de végétaux importante à sa portée devient vite très important. Quand la masse de combustible est réduite, les interventions rapides sont d’autant plus efficaces que le feu reste contrôlable.

Boîte à outils
 
Textes de loi
 
Tout savoir
 
Débroussaillement facile