Service communication

Le 30/11/2017
à 15h51

Produits fibreux : les services techniques lancent un appel

De plus en plus utilisées par les consommateurs, les lingettes et les objets pratiques en matière fibreuse deviennent un problème majeur pour le fonctionnement du réseau des eaux usées.

Lingettes anti-poussière, désinfectantes, démaquillantes, nettoyants vitres, déodorants, rince-doigts, … chacun d’entre-nous connaît ces produits dont les domaines d’application se sont multipliés dans la vie courante pour simplifier les taches ménagères et apporter du confort. Malheureusement ces produits apportent des inconvénients importants pour leur élimination après usage. Désordres importants d’écoulement, d’engorgement et obturations totales ou partielles des canalisations, pollution due au débordement des regards en charge, dégradation des pompes,… l’accumulation de ces masses fibreuses, parfois très résistantes dans le réseau d'assainissement peut compliquer ou perturber le bon fonctionnement des systèmes d'épuration.

L’ensemble de ces dysfonctionnements implique des interventions fréquentes sur les équipements d’entretien, pour réparer ou remplacer le matériel. Toutes ces opérations engendrent des coûts financiers importants. « Ne pas jeter dans les toilettes » : ces troubles pourraient être éliminés ou diminués grâce à la mise en pratique des informations portées sur les emballages. L’élimination de ces produits doit se faire en poubelle.

"Les toilettes ne sont pas des poubelles" : les services techniques souhaitent faire appel au sens civique de tous pour que le réseau de tout à l’égout retrouve sa fonction première : transport et élimination des eaux usées.