Service communication

Le 01/09/2016
à 16h11

Le plan Grand Froid

Le plan Grand Froid est un dispositif qui regroupe toutes les mesures recommandées par le ministère de la santé et l’INPES pour prévenir les risques sanitaires liés au froid, ainsi que le plan de communication déployé pour alerter la population

Le plan grand froid prévoit une vigilance accrue à l'égard des personnes «vulnérables» (personnes sans-abri ou vivant dans des logements mal chauffés ou mal isolés, jeunes enfants, personnes âgées et personnes présentant certaines pathologies chroniques qui peuvent êtres aggravées par le froid), et donne des conseils à chacun pour se protéger du froid. Cela permet de prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures de l’hiver. Il prend appui sur les services de l’Etat (Préfet, ARS, DDCS, …) ainsi que sur les collectivités locales (Mairie, CCAS), les associations (Samu Social, protection civile, 115, Croix Rouge, etc…).

Tous les services du CCAS sont mobilisés pour engager des moyens supplémentaires

  • extension de nos capacités d’accueil (jour et nuit) et de nos horaires d’ouverture,

  • mise à disposition de lits supplémentaires,

  • distribution de colis alimentaires, d’hygiène, sacs de couchage,

  • ajustement des commandes de repas dans nos sites d’hébergement,

  • intensification des maraudes et des veilles sociales en lien avec le 115 et le Samu social,

  • Appels des personnes âgées vulnérables et intervention à domicile, si nécessaire.

 

Plusieurs mesures sont prises en charge pour combattre ce grand froid :

Le dispositif allie information, prise en charge médico-sociale, organisation et permanence des soins. Ainsi, Météo France diffuse quotidiennement une carte de vigilance météorologique qui indique les zones de grand froid en cas de nécessité. Les plus démunis peuvent joindre gratuitement les centres d’appel du 115, accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ou être pris en charge par les équipes mobiles de veille sanitaire et médico-sociale. Le plan grand froid comprend également des mesures de prévention en matière d’hygiène et de santé, notamment sur les pathologies hivernales, ainsi qu’un volet de prévention des intoxications au monoxyde de carbone.

  • Le déclenchement des mesures préventives et curatives est décidé au niveau départemental par la préfecture en fonction des niveaux d’alerte : veille saisonnière (vigilance jaune, orange et rouge).

 

Comment ça marche ?

Les mesures sont mises en place selon trois niveaux de vigilance, définis en fonction des températures diurnes et nocturnes. Le niveau 1 est activé lorsque la température mesurée en degrés Celsius est positive dans la journée, mais comprise entre zéro et – 5°C la nuit. Le niveau 2 est mis en place par les préfectures lorsque la température est négative le jour et comprise entre –5°C et –10°C la nuit. Et le niveau 3, le seuil maximal, correspond à un froid «extrême», lorsque la température est négative le jour et inférieure à –10°C la nuit.

Actualités Articles liés