Service communication

Le 04/09/2018
à 10h29

Patricia Olivieri et Patrice Chobriat exposent au musée

Joli succès pour le vernissage du duo composé de Patricia Olivieri et de Patrice Chobriat, qui propose dans les jardin du musée, un voyage harmonieux entre peinture et sculpture.

Autour des artistes et de Catherine Casellato, adjointe à la culture, les invités se sont pressés dans les deux salles voûtées, pour découvrir les magnifiques œuvres d'art animalier et les peintures qui invitent à voyager en terres lointaines.

Issue des beaux-arts du Mans, Patricia Olivieri, s’inspire de ses voyages pour réaliser des portraits ou des scènes de la vie quotidienne. Chaque œuvre révèle la sensibilité de l’artiste en quête de beauté dans l’univers de l’homme. Un travail en quête d'esthétisme.

Après le Grand palais, le Carré d’Or, et l’Assemblée Nationale, ... le spectaculaire bestiaire des sculptures de Patrice Chobriat répond aux peintures accrochées aux cimaises du musée Borméen. Formé aux beaux arts de Reims, l’artiste se laisse guider par sa passion des animaux et celle de sculpter la terre. Gorille, rhinocéros, ours, panthère,.. ses sujets incroyablement réalistes évoquent l’animal dans toute sa splendeur. Côté anecdote, la statue de bronze représentant Pépée, le singe chanté par Léo Ferré a été achetée par Roland Magdane.

Exposition proposée dans les jardins du musée, jusqu'au 23 septembre prochain.

Actualités Articles liés