Service communication

Le 05/12/2019
à 14h43

Le devoir de mémoire

Ce jeudi 5 décembre, la commémoration en hommage aux « Morts pour la France » de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie s’est déroulée en présence des anciens combattants, des autorités civiles et militaires, des élus de la ville de Bormes les Mimosas et des membres du CCFF.

La commémoration, rythmée par les discours officiels, les chants patriotiques, le dépôt de la flamme du souvenir et des gerbes fleuries a permis de rendre un hommage émouvant aux soldats décédés, parmi lesquels les 13 militaires victimes d’un accident d’hélicoptère récemment au Mali.

La première adjointe a tenu à rappeler que de nombreux hommes ont dû combattre sur leurs propres terres. Ils reposent désormais dans la mémoire nationale auprès de leurs aînés combattants des conflits de 1914 et 1940. Christiane Darnault a ainsi souligné combien il est indispensable de transmettre aux jeunes générations un message fort : la violence n’est pas une solution et n’engendre, à son tour, que violence. 

 La solution est dans le partage de valeurs communes que seule la République et la laïcité peuvent véhiculer pour tous.

Actualités Articles liés