Service communication

Le 08/08/2018
à 11h02

La députée à l'écoute de l'Ehpad

Depuis quelques semaines, la députée Sereine Mauborgne va à la rencontre des Ehpad de sa circonscription pour échanger avec le personnel. Mardi 7 août, c'est à la résidence Olive et Germain Braquehais de Bormes les Mimosas qu'elle s'est rendue, accompagnée par le maire François Arizzi, pour une visite très constructive.

Avec 84 résidents pour 84 places, l'Ehpad de Bormes les Mimosas compte 49 salariés dont seulement 4 infirmières et 18 postes d'aides-soignantes. Une gestion compliquée mais gérée de main de maître par Corinne Rubia, directrice de l'établissement, comme a pu le constater Sereine Mauborgne lors d'un échange très instructif avec le personnel. 

Nous avons 18 ETP* d'aides-soignants là où il en faudrait 22 pour fonctionner de manière optimale. Et seulement une aide-soignante et un agent hôtelier pour 84 résidents la nuit. Nos aides soignantes effectuent 12 à 13 toilettes chaque matin, c'est trop. Elles doivent prendre le temps tout en étant pressées, c'est cette difficulté qui est difficile à vivre. Corinne Rubia, directrice de l'EHPAD

Tour à tour aides-soignantes, infirmières, médecins... ont ainsi pu exposer leur quotidien à la députée particulièrement sensible au sujet. 

Nous devons nous interroger sur ce que c'est, aujourd'hui, de vieillir en France. C'est un sujet essentiel. A l'heure actuelle nous avons 1,5 millions de personnes institutionnalisées. A l'horizon 2035 ce sera 5 millions !  Sereine Mauborgne

Un sujet qui tient particulièrement à cœur de l'élue elle-même infirmière. Interrogeant le personnel sur ses conditions de travail, sur les mesures annoncées par la ministre de la santé, Sereine Mauborgne a ainsi pu entendre et soutenir un personnel qui souffre du manque de reconnaissance de la société pour un travail difficile. 

On entend souvent parler de maltraitance ou de grêves quand il s'agit des maisons de retraite... Mais l'on ne présente pas assez aux jeunes le plaisir que l'on peut avoir à travailler avec des personnes âgées qui sont hyper attachantes, qui ont des histoires à transmettre, un peau belle à toucher. On parle trop peu du bonheur que l'on a à aider l'autre ! Sereine Mauborgne

A ses côtés, le premier magistrat, François Arizzi, a tenu lui aussi à saluer la véritable vocation de ses hommes et femmes qui œuvrent au quotidien pour conserver le bien-être et la dignité des anciens. Si la structure aurait besoin davantage de moyens humains, il a tenu à souligner l'excellente réputation de l'établissement et de son personnel. Une affirmation reprise par la député au moment de clore cette rencontre particulièrement riche :

Nous sommes dans un établissement qui va bien et à qui il faudrait donner encore un peu plus pour aller encore mieux. Mais nous devons être fiers de vous avoir et je tiens à vous apporter ma reconnaissance et mon soutien ! Sereine Mauborgne

*ETP : équivalent temps plein

Actualités Articles liés