Service communication

Le 12/11/2018
à 11h47

La commune honore la mémoire des poilus morts il y a 100 ans

Dans la cour de la mairie, l ‘appel aux morts pour la France et la Marseillaise chantée par l’assistance ont produit une résonance empreinte de solennité pour le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

En présence de Sereine Mauborgne, députée du Var, de Violaine Arizzi, conseillère départementale suppléante, de Gil Bernardi, maire du Lavandou, des élus Borméens et Lavandourains, des représentants des corps constitués et des associations patriotiques, le maire, François Arizzi, était entouré des enfants de l’école élémentaire et des membres du conseil municipal des jeunes pour honorer la mémoire de ceux tombés pendant la Grande guerre. L’occasion pour le premier édile de rappeler le lourd tribu payé par la jeunesse des nations engagées dans ce conflit et de porter un message de paix pour les générations futures.

A Bormes, ce sont 47 Borméens qui furent tués lors de la grande guerre, c’est autant d’histoires et de tragédies individuelles, c’est autant de vies fauchées à la fleur de l’âge.Parce que la paix ne dépend finalement que de nous, il faut enseigner à notre jeunesse que la paix recule quand se renforce la haine de l’autre. Le souvenir des guerres 14-18 et 39-45 doit renforcer notre détermination à préserver coûte que coûte la paix et la fraternité entre les peuples.  François Arizzi

Actualités Articles liés