Service communication

Le 17/01/2020
à 15h17

L'accueil de loisirs récompensé

L'ALSH - accueil de loisirs sans hébergement - a obtenu une aide dans le cadre du "Plan mercredi" mis en place par la CAF. Une reconnaissance de l'investissement des équipes qui permet d'aller plus loin notamment sur le volet de l'inclusion du handicap.

C'est dans le cadre du "Plan mercredi", label de qualité obtenu en 2018 par la commune pour son accueil de loisirs, et de l’aide spécifique de la CAF, que le service jeunesse de la ville de Bormes les Mimosas a répondu à un appel à candidature. "Nous avons positionné notre accueil de loisirs, pour les 3-12 ans, sur deux axes forts qui nous tiennent particulièrement à cœur, la culture et le handicap", explique Cécile Gattus, responsable du service jeunesse. Une initiative porteuse puisque la CAF a attribué une aide financière permettant de mettre en œuvre ces deux volets.

Mise en valeur de la richesse des territoires
Dans la partie "culture" de son projet, l'ALSH a ainsi commencé à mettre en œuvre une action intitulée "Arrêt sur images" qui permet  - grâce à l'intervention d'une plasticienne professionnelle (Nicole Budonaro de l’association Candide) - d'aiguiser le regard des enfants sur le monde qui les entoure. A travers différents ateliers et sorties ponctuelles, les petits Borméens continuent ainsi de découvrir la richesse des territoires qui les entourent. 

L'inclusion du handicap
Second axe fort qui bénéficie d'une aide financière de la CAF, l'inclusion du handicap. "Nous mobilisons un renfort d'encadrement dans le groupe qui accueille les enfants en situation de handicap et, au besoin, nous pouvons mobiliser différents professionnels, explique Cécile. Nous bénéficions également d'une formation pour l'ensemble de notre équipe d'encadrement. Après le handicap cognitif, nous suivons aujoud'hui un module concernant la communication avec les familles, pour terminer sur deux journées de socle commun sur le handicap et l’accueil en centre de loisirs. Ces formations sont essentielles pour nos agents, qui ont d’ailleurs tous répondu présents, afin de questionner nos pratiques, assurer au mieux l’inclusion de ces enfants et l’accueil légitime de ces familles". Une volonté affirmée depuis de nombreuses années à Bormes, aujourd'hui reconnue et soutenue par la CAF. 

Actualités Articles liés