Service communication

Le 11/09/2017
à 14h13

Du nouveau du côté de la taxe de séjour

Depuis le 1er septembre, le dossier de la taxe de séjour a été transféré à l'office de tourisme. Le point sur cette taxe essentielle pour la promotion touristique de la commune

Récoltée par les hébergeurs – hôtels, campings, locations, chambres d’hôtes... auprès de leurs clients –, cette taxe obligatoire existe à Bormes depuis 1913. Si elle permet de financer l’office de tourisme en charge de la promotion touristique de la ville, qui obtient chaque année les plus hauts classements, sa collecte reste problématique dans toutes les communes où elle existe. 

Désormais toutefois, de nouveaux logiciels, de plus en plus performants, permettent de trouver sur les réseaux sociaux les locations proposées. De plus, outre celles déclarées en mairie, un logiciel robot permet de chercher les annonces sur la quasi totalité des sites de réservation, de faire des copies en pdf et d’apporter la preuve des locations aux régisseurs. 

Pour les contrevenants, les sanctions financières prévues par la loi sont lourdes : 450 € pour une non déclaration et 750 € pour un non-paiement de la taxe de séjour.

Depuis le premier septembre ce dossier a été transféré à l’Office de Tourisme auprès duquel les hébergeurs peuvent s'informer sur rendez-vous et par téléphone au 04 94 01 38 33.

Salle comble pour la réunion de présentation de la nouvelle plateforme à la Favière, avant la saison estivale

Actualités Articles liés